Cette cheminée d’usine s’impose comme un phare pour la ville et les habitants. Pour les voyageurs et les passants, elle est une interrogation sur ce qu'elle dissimulait ... à l’abri des regards.


Etablie en bord de Seine, son territoire fut rongé au XXème siècle par une autoroute, surplombé par une ligne RER et bordée par une prison. L’activité papetière fonctionna jusqu'au début du XXIème. Devenue friche, objet de transition, elle disparaitra au fur et à mesure pour ne pas finir en vestige historique de la vie industrielle.


Ironie du sort, une partie du site laissera place à des bâtiments construits en bois, l’un des principales composants de la pâte à papier.


De cet ogre industriel, voici une proposition d’en visiter le ventre. Une déambulation dans un dédale de dix-huit hectares...Un vagabondage découpé en quatre étapes... de la Papeterie de la Seine.

Using Format